Assurance habitation

1

Etape 1

2

Etape 2

3

Etape 3

Etape 1 : Information de l'habita à assurer

Etape 2 : information personnel et antécédents

Vos antécédents:

Veuillez indiquer le nombre de sinistres :

Etape 3 : Prise d'effet souhaité

 

Vous souhaitez assurer votre habitation, vous êtes locataire, propriétaire ou copropriétaire, nous vous proposerons une assurance multirisque habitation avec des garanties indispensables pour votre sécurité, conçue pour associer des tarifs attractifs et des garanties adaptées à vos besoins et à votre budget.

Une assurance multirisques personnalisée pour votre habitation

Garanties complètes et sur mesure :

Incendie, vol, dégât des eaux, catastrophes naturelles, responsabilité civile…
La garantie de vos biens à leur juste valeur.
Proximité et services plus :
L’expertise et le savoir faire d’un spécialiste.

Des interlocuteurs qualifiés pour vous écouter et vous apporter des solutions optimales.

Solutions personnalisées :Aide à la vie quotidienne :
Conserver votre niveau de vie et le confort de votre domicile en
toutes circonstances…
A chaque situation nous avons la solution adaptée pour vous et votre famille.

Nous vous proposons de nombreuses prestations et services qui vous accompagnent efficacement dans vos projets de tous les jours. Nous vous aiderons à déterminer la formule la mieux adaptée à vos besoins :
de la couverture de votre responsabilité civile à la protection de vos biens, tout est prévu !
Que faire en cas de sinistre
Chaque année, on dénombre environ 800 000 dégâts des eaux et quelques 370 000 cambriolages.
Les accidents domestiques méritent qu’on les prenne au sérieux afin que la négligence ne leur soit plus associée. Intoxications, Brûlures, coupures, chutes… la liste est longue car les dangers sont partout : dans la salle de bains, la cuisine, la salle à manger, le jardin, l’atelier, etc.
ZENITH ASSURANCES place depuis longtemps ces risques au premier plan et mène régulièrement des actions préventives qui répondent précisément aux exigences qui vous sont propres … et pour vous permettre d’assurer vos biens comme votre tranquillité d’esprit, ZENITH Assurances vous propose une gamme complète qui ne laisse rien au hasard et qui va au delà de vos exigences.
La déclaration du sinistreQuand vous prenez connaissance d’un sinistre chez vous, la première chose à faire c’est de le déclarer à votre assureur.
Pour cela vous avez 5 jours, sauf s’il s’agit d’un vol , dans ce cas, le délai est ramené à 2 jours.
Etablissez votre déclaration et indiquez tous les renseignements relatifs à sa police d’assurance et joindre toutes les indications sur l’objet et les circonstances du sinistre : la nature, la date, l’heure, le lieu, les circonstances, les victimes, l’évaluation des dégâts, etc. Si l’intervention d’un expert est prévue, il est préférable que vous soyez là pour mieux lui expliquer la situation. Faites un état estimatif des biens endommagés : désignation, valeur et date d’achat des biens endommagés (factures, bons de garantie, photos, relevés de carte bancaire…). Dès que nous sommes en possession de l’ensemble des pièces nécessaires à notre prise de position et après réception de votre accord sur l’indemnité proposée, nous nous engageons à procéder immédiatement à votre règlement.En cas de vol
Prévenir votre assureur dans les 2 jours ouvrés qui suivent la constatation du vol et envoyer le récépissé de la déclaration de vol faite au commissariat ou à la gendarmerie. Portez plainte, dans les 24 heures, auprès des autorités locales de police ou de gendarmerie. Si possible, faites des photos pour appuyer votre déclaration à la police.
Faire une liste des objets disparus avec leur valeur ; joindre les pièces justifiant leur valeur (factures, etc.); indiquer les dégâts des meubles,
les éventuelles détériorations dans l’immeuble (portes enfoncées, etc.).En cas de catastrophes naturelles ou d’intempériesInondation, coulée de boue, mouvement de terrain ou avalanche…
-Aérez, séchez, montez vos meubles au premier étage ou rehaussez-les.
-Photographiez tout ce qui a été endommagé.
-Ne jetez rien, ne réparez rien avant le passage de l’expert ou l’accord préalable écrit de votre assureur.

Que faire en cas de litige à propos d’assurance habitation ?Les rapports d’expertise sont parfois sujets à discussion… Lorsqu’ils établissent des montants à dédommager inférieurs à ce que le sociétaire estimait. Parfois, l’assureur peut également refuser de prendre en charge le sinistre. Que faire dans ces cas ?
Victime d’un dégât des eaux, vous avez perdu divers meubles et matériels hi-fi suite au sinistre. L’expert a établi son rapport mais la valeur des biens perdus ou endommagés est inférieure à ce que vous estimez.
Vous pouvez essayer d’en discuter avec l’expert et lui donnez votre avis. S’il ne tient pas compte de vos arguments, vous pouvez procéder à une expertise contradictoire en faisant appel à un autre expert. Si les deux experts ne parviennent pas à un accord, un troisième professionnel interviendra pour établir une contre expertise.
Mais cette procédure coûte cher. « Les honoraires d’un expert peuvent être de 700, 1000 ou 2000 euros ; tout dépend du cabinet. L’assuré doit donc avoir un dossier important avec des indemnités d’au moins 15000 à 20000 euros à défendre. Attention cependant, certains dossiers sont perdus d’avance, si l’assuré s’est trompé, s’il a mal établi son préjudice ou s’il a demandé quelque chose qui n’était pas garanti. »
Il est donc plus que recommandé de bien décrypter son contrat d’assurance pour voir ce qui est couvert et éviter les mauvaises surprises. Les assureurs utilisent parfois le prétexte du défaut d’entretien pour ne pas tenir compte du sinistre. Exemple : si vous subissez un dégât des eaux lié à une fuite dans une canalisation vieille ou défectueuse.
Si le propriétaire du logement a pour obligation d’entretenir ses équipements, il ne peut cependant être tenu responsable d’une panne ou d’un défaut qu’il n’aurait pas constaté.
S’il y a litige dans un tel cas, l’assuré ne doit pas hésiter à s’expliquer avec l’assureur en s’adressant directement à un conseiller ou au responsable de son agence.
« S’il y a désaccord pour une « non prise en charge », l’assuré a la possibilité de s’adresser à un correspondant local.
Il peut également envoyer une lettre au président. Si aucun accord n’est trouvé, le médiateur peut être saisi. » Ce sont les service contentieux des sociétés d’assurance qui traitent les dossiers litigieux.
N’oubliez pas qu’en tant que client, votre assureur n’a pas intérêt à vous perdre.